SPPT

Lyme est le village des États-Unis qui donne son nom à la maladie de Lyme ou borréliose. Deux noms ?

Trois avec SPPT ou syndrome persistant polymorphe de piqure de tique.
Cette maladie est en augmentation constante depuis 2 ou 3 ans avec 10.000 à 12.000 cas en France. Pour réjouir les amateurs de théorie du complot, le village de Lyme où les premiers cas ont été découverts en 1975, accueillait dans son voisinage un laboratoire de recherches bactériologiques de l’armée américaine…
Longtemps cantonnée à l’Alsace la méchante tique frappe maintenant dur chez nous, j’en connais trois cas dans mon entourage. les symptômes du STTP sont d’une variété inquiétante, rendant le diagnostic problématique.


Autant le dire tout net, on ne connait encore pas grand chose sur le sujet et la confusion règne. La polémique aussi. Pas mal de plaignants se voient étiquetés malades imaginaires ou cas psychopathologiques. Les déviants du traitement officiel antibiotique sont montrés du doigt, voir condamnés. Un traitement est interdit en France.
Vaut-il mieux laisser les malades accéder à des traitements alternatifs ou obéir à l’Académie ?
J’en sais fichtre rien, mais je sais que pour les 10 à 15000 décès par infection nosocomiales en hôpital, passer de 90 à 8 antibiotiques devrait s’imposer.
Dans le même ordre d’idée, 11 vaccins seront-ils suffisants pour nous garder en bonne santé ?

Cultiver son Jardin
Rien à voir en apparence, a t-on vraiment le droit de dire que le purin d’ortie est un engrais ? La loi n° 2006-11 du 5 janvier 2006 punit de 75000 euros d’amende la vente et même la divulgation de recettes de produits naturels non-homologués. A ben si, tiens, y’a un rapport. Les esprits rebelles ont adoré. Je n’hésitais pas à braver la peine 2 ans de prison et les 75000 euros d’amende prévus en révélant que pour fabriquer ce produit naturel non-homologué, il faut mettre dans de l’eau des orties à macérer plusieurs jours. L’ortie pique, son purin pue, ce sont les seules difficultés et c’est un super engrais.
Non, je rigole, en fait, un amendement autorise maintenant l’usage de «préparations naturelles» sans autorisation préalable de mise sur le marché. Mais ceci ne vaut pas pour certains traitements de Lyme.

Lyme est le village des États-Unis qui donne son nom à la maladie de Lyme ou borréliose. Deux noms ?
Trois avec SPPT ou syndrome persistant polymorphe de piqure de tique.
Cette maladie est en augmentation constante depuis 2 ou 3 ans avec 10.000 à 12.000 cas en France. Pour réjouir les amateurs de théorie du complot, le village de Lyme où les premiers cas ont été découverts en 1975, accueillait dans son voisinage un laboratoire de recherches bactériologiques de l’armée américaine…
Longtemps cantonnée à l’Alsace la méchante tique frappe maintenant dur chez nous, j’en connais trois cas dans mon entourage. les symptômes du STTP sont d’une variété inquiétante, rendant le diagnostic problématique.


Autant le dire tout net, on ne connait encore pas grand chose sur le sujet et la confusion règne. La polémique aussi. Pas mal de plaignants se voient étiquetés malades imaginaires ou cas psychopathologiques. Les déviants du traitement officiel antibiotique sont montrés du doigt, voir condamnés. Un traitement est interdit en France.
Vaut-il mieux laisser les malades accéder à des traitements alternatifs ou obéir à l’Académie ?
J’en sais fichtre rien, mais je sais que pour les 10 à 15000 décès par infection nosocomiales en hôpital, passer de 90 à 8 antibiotiques devrait s’imposer.
Dans le même ordre d’idée, 11 vaccins seront-ils suffisants pour nous garder en bonne santé ?

Cultiver son Jardin
Rien à voir en apparence, a t-on vraiment le droit de dire que le purin d’ortie est un engrais ? La loi n° 2006-11 du 5 janvier 2006 punit de 75000 euros d’amende la vente et même la divulgation de recettes de produits naturels non-homologués. A ben si, tiens, y’a un rapport. Les esprits rebelles ont adoré. Je n’hésitais pas à braver la peine 2 ans de prison et les 75000 euros d’amende prévus en révélant que pour fabriquer ce produit naturel non-homologué, il faut mettre dans de l’eau des orties à macérer plusieurs jours. L’ortie pique, son purin pue, ce sont les seules difficultés et c’est un super engrais.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.