Mémé tique

J’ai relayé il y a peu (https://www.facebook.com/adel.franck.9/posts/10214711814603017) une nouvelle digne à la fois des trolls d’Internet et de Pagnol, selon laquelle des touristes parisiens en vacances sur la côte d’Azur s’étaient plaints à la mairie du bruit des cigales.

 

Après enquète, j’ai trouvé dans « La Provence » du 30 juin 2016 une autre source. Celà se passe à Carry-le-Rouet et un couple de parisien s’est rendu à la gendarmerie pour déposer une plainte. Titre de l’article du journal: « Ils voulaient porter plainte contre… les cigales ».
L’article conclue que les gendarmes les en ont dissuadés.
Rebelote, cette fois c’est sur France Bleue que le maire du Beausset a rapporté quasiment la même histoire de parisiens.
Et ensuite, au cours de l’été, d’autres parisiens en vacances à Les Bondons, pas loin de Millau, ont tenté de porter plainte contre le tintonage des cloches de l’église à 5h du mat. Oui, je sais, elles tintent.
Tout celà est riche d’enseignement.
On apprend ainsi que Carry-le-Rouet se situe près de Martigues dans les Bouches-du Rhones et Les Bondons en Aveyron, (site d’extraction d’uranium et de menhirs).
on apprend aussi que si les cloches sonnent, tintinulent ou tintinabulent, et que la cigale ne stridule pas, ce qui serait plutôt le fait des grillons, elle cymbalise ou craquette.
On apprend ensuite que le parisien est une petite nature prétentieuse et un fieffé crétin aux yeux des autres français.

On finit enfin par se demander si toute cette histoire de plainte anticigalienne ne serait pas trop belle, s’il ne s’agit pas d’un « mème ».
Un mème est un élément viral d’Internet qui se transmet par imitation et comme par sélection naturelle des informations marquantes.
Le mème peut muter. Par exemple de la cloche à la vache et à la cigale ou à la pétanque (objet de nombreuses plaintes pour nuisances sonores) et passer de Bondons à Beausset.
On peut également se demander si Pagnol n’a pas des fils spirituels, des galéjadeurs (néologisme), des rigolos, qu’ils soient parisiens ou côte d’Azuréens (id).

Ce qui les rapprocheraient des trolls, «Le genre de gars qui postent des messages désagréables jusque dans un groupe consacré à la couture, histoire de rigoler».
En moins désagréable, tout de même (accent circonflexe).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.