Niouz 5 – De mauvais poil

Le français est grincheux et consomme des antidépresseurs. Malgré les invitations constantes à positiver, nos sociétés n’ont pas l’air plus heureuses. Et ça tombe bien, car des études ont montré les bénéfices des émotions négatives. Dans ces expériences, on agit sur l’humeur de participants en leur montrant des films gais ou tristes pour évaluer leurs changements de comportements. Quand des personnes gaies ou tristes doivent exécuter une tâche mentale complexe, ceux qui sont de mauvaise humeur persévèrent plus, passent plus de temps à cette tâche et donnent plus de bonnes réponses.
On découvre ainsi qu’une humeur négative donne de la motivation.   Etonnant, non ?
Des sentiments négatifs peuvent améliorer la mémoire. Dans une étude de 2008, les chercheurs ont étudié les effets de l’humeur liée à la météo.
Des personnes qui faisaient du shopping lors de journées ensoleillées ou nuageuses voyaient dix objets inhabituels placés dans un magasin. Ils devaient plus tard se les rappeler. Résultat : ceux qui étaient de mauvais poil se souvenaient mieux des détails. De plus, ça peut conduire les gens à être plus attentifs, plus équitables et moins égoïstes.
En donnant trop d’importance au bonheur, on ne tire pas profit des vertus de la tristesse et on risque plus de déceptions. C’est la conclusion.
Celle de Pascal: se dire que le bonheur c’est pour plus tard, voilà le malheur.

Et l’oxytocine, vous connaissez ? C’est une hormone associée entre autres au nourrissage et à l’attachement, elle produit le bien-être et renforce la liaison entre le parent et l’enfant. Après de longs regards de leurs chiens, le niveau d’ocytocine des propriétaires augmente en flèche.
J’ai mon chien sous yeux et pourtant je suis de mauvais poil, il a pissé sur le tapis. Encore une cause d’aigreur, je suis allé consulter la semaine dernière. 
– docteur, quand je fais l’amour, j’entends des sifflements…
– A votre âge vous espériez quoi ? Des applaudissements ? 
Ah, tu la connaissais ?
Freud admirait le livre d’un certain de Ludwig Börne intitulé « l’Art de devenir un écrivain original en trois jours ».  Extraits:  » la sincérité est la source de tout génie; les hommes seraient plus intelligents s’ils étaient plus moraux ».
La première partie me semble douteuse, la seconde aussi.
Freud a rêvé toute sa vie d’être un écrivain, mais a dû se contenter d’être un génie assez sincère. Il aurait certainement admis que beaucoup de psychopathes sont intelligents et que les saints stupides ne manquent pas.
« le sens moral est plus important que l’intelligence » (Alexis Carrel – L’Homme, cet Inconnu)
      Pour illustrer la chose, il y a deux ans, Microsoft a lancé Tay, un robot conversationnel sur tweeter. Doté d’intelligence artificielle, il peut s’ajuster et apprendre au contact de l’humain. Il n’a fallu quelques heures pour le retirer en catastrophe tant il avait vite appris l’essentiel et tenait des propos xénophobes, machistes et conspirationniste.
« La conscience est la lumière de l’intelligence pour distinguer le bien du mal. » disait Confucius.
Enfin, original ou pas, il y a peu de chance que quiconque devienne écrivain en trois jour, je le saurais vu que j’anime un atelier d’écriture créative,  en suivant scrupuleusement le principe de Rilke : « Personne ne peut vous apporter aide et conseil, personne » (Lettres à un jeune poète).   Allez, portez vous bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.