ne pas arrêter d’écrire

Voici le premier article d’une série de rubriques sur l’écriture créative. C’est une  compil raisonnée de conseils et d’exercices pour travailler son écriture.                Si ce domaine vous intéresse, l’accès à la page est réservée, mais l’inscription est gratuite. Remplir le formulaire ci-dessous.

                                 

                                                         ÉCRIRE, ÉCRIRE

Il est essentiel d’écrire tous les jours, mais trouver le temps n’est pas facile -travail, famille, vie sociale…
L’habitude d’écrire chaque jour est agréable à conditions de suivre quelques règles.

• Faire une grille avec des carrés pour chaque heure de la semaine. Pendant une semaine, faites un relevé horaire de la façon dont vous passez votre temps:
travail, repas, courses, visite d’amis ou de parents, télévision, etc.
S’il y a des trous, est-il possible d’utiliser ces moments pour écrire ?

Écrire à la même heure chaque jour est  impossible ? Voyez comment vous
remplissez votre temps. Regardez-vous la télévision par habitude ? Pourquoi ne pas remplacer cette habitude par celle d’écrire et devenir un téléspectateur
actif plutôt que passif ?

• Essayez de vous lever 1/2 ou une heure plus tôt.
• Lorsque vous avez identifié vos plages horaires disponibles, pensez à votre environnement d’écriture. le calme aide, surtout l’absence de distractions.
Évitez d’être près d’une fenêtre ou dans la pièce où l’on regarde la télé.
Chambres et cuisines sont de bons endroits (si personne ne dort, ne cuisine ou mange). Les abris de jardin habitables sont l’idéal.
• Ne vous attardez pas sur le mode d’écriture. L’important est de mettre du noir sur du blanc, au stylo, crayon,  morceau de papier, bloc-notes, PC ou carnet.

• Le syndrome du «taille crayon» – souvent inconscient- consiste à  retarder le moment d’écrire en se souvenant brusquement de petites tâches (nourrir le chat, classer ses CD ) dès qu’on est censé s’y mettre … C’est la peur de l’écriture. Remplissez toujours votre temps d’écriture par de l’écriture. Même si vous n’avez rien à dire.  Écrivez quelque chose – ce que vous avez fait la veille, un coup de gueule contre le manque de temps, une plainte à propos de votre boulot,  n’importe quoi qui amène vos pensées sur le papier. Vous pouvez considérer Considérez ça comme un échauffement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.