extraits

A la demande générale, voici quelques extraits de mes oeuvres.

« On aurait plutôt dû s’inquiéter » (Tu cacheras ta joie)
« C’est le cas par exemple lorsqu’on ne remercie pas » (Le coaching en question)
« J’attends impatiemment une quinzaine de minutes » (un Chemin Nébuleux)
« Nous allons commencer par exposer les faits » (Gaéta contre les savoie)
« Comme vous le constatez » (Y a t-il de l’esprit dans le vin ?)

Comme on voit, je mène un projet à base de vide, de pixel, de données web, de mesures analogiques basse fréquence, de textes ciselés et mélodiques pour tubes de voyage interstellaire, de chorégraphie et de lumière noire.
Doctorant en textuel instrumental, j’emploie mon temps entre deux paragraphes d’une thèse, à repeindre les murs et composer des morceaux de tendance groove et castagne sous la lune accablante des Alpes. Je me situe entre folie baroque et placidité planante. Ce continuum complexe défoncé au speed, je le fais surtout pour ma maman qui m’a toujours soutenu.
Adepte de masques punks désaccordés addicts aux odes à l’humanité, chaque nouvel opus puise dans une certaine sophistication orgiaque, hérétique  d’un raffinement sombre et velouté, animé d’une énergie synthétique et brillante parfois colorée de sensations âcres douces et puissantes.

Voilà.