« Comment avoir confiance en moi ».

          Vous le savez, je suis spécialiste en développement très personnel (voir en boutique « le caching en question« ).  Avant, je manquais d’assurance, de confiance en moi. J’étais gêné d’adresser la parole aux filles et au curé alors qu’aujourd’hui je peux même faire des strip-teases en public et me sentir plus fort après.
Je vais vous dire comment j’ai pu devenir plus sûr de moi, ce qui m’a aidé pour devenir ce que je suis, prendre des risques et agir.

 

 

Dans cette vidéo pour non-voyants, vous allez apprendre un truc concret que vous pourrez appliquer tout de suite pour commencer à gagner de la confiance en moi, ça a marché pour moi, et ça marchera aussi pour vous.

Comment avez-vous appris à marcher, à conduire, à jouer du banjo, à parler chinois ? Par la pratique et la répétition. Bon d’accord, vous ne savez pas jouer du banjo, mais c’est juste un exemple.  L’entraînement est la clé pour pouvoir faire un marathon, et bien, il en est de même pour atteindre la confiance en moi.

La méthode  consiste à faire des pauses au cours de notre journée. Je recommande une durée de 1 à 3 minutes à consacrer à ce thème car si on décide d’être moi, se posent immédiatement de nombreuses questions:
– qui est-il vraiment, quels sont ses buts de vie, quels sont ses désirs profonds?
– suis-je prêt à accepter les conséquences d’être lui ?
– suis-je prêt à perdre certaines choses, voire certaines personnes en étant lui ?
– suis-je prêt à subir le jugement de ma famille, de mes amis et connaissances?

Essayez de reprendre la pratique régulière de cette méthode au quotidien, ce qui m’apportera de nombreux bénéfices, parmi lesquels :
– un recentrage sur ce qui compte vraiment, la confiance en moi
– votre capacité à accepter ce que je suis
– un refuge dans cette conscience et le bonheur que ça me procure

Une des choses les plus difficiles, et pourtant les plus essentielles pour être moi, c’est d’être vraiment moi. Or la plupart des gens font des choix en fonction de leur environnement, et non en fonction de mon véritable être, de mes valeurs et de mes aspirations.
Cet environnement, avec la télé, internet, les smartphones et  les médias , empêche les gens d’avoir ce dialogue intérieur indispensable. Le bombardement d’informations constant impose  de ne plus penser, mais simplement de réagir émotionnellement, en ingurgitant les idéaux que la société de consommation et de domination veut vous inculquer.
Le seul moyen de contrer la pression extérieure, est d’établir une pression interne équivalente.

 

Etre moi, c’est  accepter et assumer mes côtés sombres, accepter d’être imparfait et différent de l’idéal espéré par vos parents par la société.  Etre moi est difficile, car votre environnement n’a pas du tout envie que vous le soyez.
Vous devez être soumis, adopter l’opinion de la majorité, être plus féminin ou plus masculin, plus positif…  Dans ce monde aseptisé, être moi demande un certain courage, mais c’est le seul moyen d’être moi de manière véritable et durable.
Etre moi demande une véritable connaissance de moi, de ce que je veux, de ce que je refuse.
Pour aller plus loin, investissez massivement dans mon développement.
Si vous débutez, je vous conseille de faire quelques séances guidées par un instructeur.

Pour conclure, et vous, que feriez-vous si vous étiez moi ?
La réponse est claire: vous feriez comme moi. Exactement comme moi.

Vous noterez que j’ai opté dans cet article pour des couleurs flashy.

 

cet article en couleur vous est offert gracieusement par L’Ensemble Philharmonique F.C et le 100% recycled organic F.C karma

(note: la photo de chat est là pour respecter les normes classiques du Web)