Tout nouveau

Voilà de quoi alimenter la réflexion sur les projets de retraite. Le « 401 k », système de retraite par capitalisation des USA nous montre les limites du principe. 22% des Américains se retrouvent à la retraite sans avoir eu un salaire suffisant pour épargner plus de 5.000 dollars. Ils sont plus de 20% après 65 ans à devoir continuer de travailler en cumulant souvent plusieurs jobs précaires.

Sachez aussi qu’il existe une directive liée au redressement des banques et à la résolution de leurs défaillances (BRRD). Elle dispose une procédure de «bail in» , c’est-à-dire de renflouement interne. En clair, les banques peuvent, en cas de sérieuse difficulté, ponctionner le compte de leurs clients. Pour vous rassurer, on dit qu’elles ne pourraient le faire que sur les comptes supérieurs à 100.000 euros. Grosse rigolade. Pensez vous que ceux qui disposent de cette somme l’ont laissée sur leur compte ? Vous le feriez, vous ? Pas sûr.

Ce qui est sûr, c’est que 700.000 personnes meurent chaque années de la grippe, alors c’est pas un virus couronné qui va nous impressionner, pas vrai ? En France, on lui doit environ 9000 morts annuels, trois fois plus que d’accidents mortels sur la route, sans qu’on en fasse tout un foin.

Camping

A part l’augmentation de la taxe sur les cabanes de jardin, on note une nouvelle loi dont l’article 14 vise les habitants de terrains privés, installés sans l’autorisation du maire sous une yourte, une tente, une cabane, un abri de fortune, une caravane, un mobile home, un bus ou un camion aménagé… Sous astreinte de 200€ par jour après injonction de démonter l’installation (le Sénat a relevé l’astreinte à 500€ par jour, il faudra dégager. Sont visés, à part les gens du voyages, les précaires et alternatifs écolos qui rêvent de vivre autrement.

Les grands décideurs qui campent au sénat s’occupent de ces importants problèmes (bien plus graves que le dérèglement climatique, le vol organisé ou l’empoisonnement généralisé), mettent ainsi en lumière un mouvement qui se remet doucement « en marche ».
Henry Thoreau, auteur américain fort ignoré en France, constitue depuis longtemps un modèle en Amérique. Il écrivait dans « Walden » (1854):
« Je gagnais les bois parce que je voulais vivre suivant mûre réflexion, n’affronter que les actes essentiels de la vie, et voir si je ne pourrais apprendre ce qu’elle avait à enseigner, et non pas, quand je viendrais à mourir, découvrir que je n’avais pas vécu. Je ne voulais pas vivre ce qui n’était pas la vie « .

Thoreau Henri David

Colonies de vacances


Dans cette voie et sur le modèle des anciennes colonies, des collectifs utopiques et des communautés recommencent à surgir.
Ces nouveaux pionniers renoncent aux combustibles fossiles, cultivent leur nourriture, vivent dans des conditions financières et matérielles frugales, indiquant un mode de vie vers lequel la société devrait, selon eux, rapidement évoluer.
On partage repas, tâches ménagères, travaux, revenus et gouvernance.
Cela concerne plus de 100 000 personnes aux USA, qui ont toujours fait figure de laboratoire d’expériences de vie alternative. Depuis les puritains fuyant les persécution en Amérique au XVIIe siècle pour fonder de petites sociétés et vivre selon leur credo, jusqu’aux communes hippies qui ont essaimé au XXe siècle sous l’impulsion d’idéaux socialistes, anti-consumérisme, pacifistes et de rejet des valeurs dominantes.
Bien sûr, beaucoup de tentatives de modes de vie alternatives et de tentatives utopiques échouent sous les conflits idéologiques, les conditions de vie ou les finances.

Game of Throne

Restent les raisons, de plus en plus nombreuses. Comme la frustration devant l’inaction climatique et l’augmentation des inégalités économiques, la volonté d’échapper à cette société pour un mode de vie difficile mais en accord avec la nature, une faible empreinte carbone et des liens sociaux améliorés.
Quittant « Babylone », l’individu se trouvera là où « de nouvelles lois universelles et plus libérales commenceront à s’établir autour de lui et en lui; ou les anciennes lois seront élargies et interprétées en sa faveur dans un sens plus libéral…. Il vivra avec la licence d’un ordre supérieur d’êtres. »
Voilà la promesse de Thoreau.
Personnellement, je suis assez tenté, mais avant je dois engouffrer la dernière saison de Game of Throne, et puis faut changer les plaquettes de frein et terminer mon analyse, entre autres.
Portez vous bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.