La Belle Histoire

La Belle Histoire

Je vais vous conter une merveilleuse histoire, celle du géant Pfi qui bricolait dans son laboratoire des trucs genre Frankenstein.

Or une maladie naquit dans la lointaine Chine et le géant Pfi clama qu’il disposait du seul remède possible. Pour vendre sa salade, ce joueur de pipeau organisa la panique générale en mobilisant les journaux, médias et experts de tous poils.

 Cette panique gagna tous les dirigeants qui voyaient arriver le mal chez eux et chacun se mit à mouiller ses sous-vêtements.

Le géant Pfi négocia avec plus de 150 états pour imposer des contrats de vente du traitement miracle. Ces contrats secrets imposaient un prix, un volume et dégageaient de toute responsabilité le géant. 

Petite musique et pipeau

Les experts occupèrent les télés et les plateformes d’internet   pour distiller jour et nuit la petite musique : vous allez tous claquer si vous n’allez pas relever votre manche dans les piquodromes.   Tout le monde doit y passer, jeunes, vieux, femmes enceintes et obèses. Des milliards de gens durent y passer.

Ceux qui posaient des questions gênantes étaient roulés dans la fange, ridiculisés, psychiatrisés. On truqua les chiffres, publia de fausses études, on minimisa les graves effets de la potion. Ceux qui prônaient d’autres médicaments furent réduits au silence, on interdit aux médecins de soigner.

Vide Sanitaire

On fliqua de plus en plus pour imposer le remède. Alors que les non piqués considérés comme hautement contagieux, étaient invités à aller crever dans leur trou, les tuberculeux, les grippés, varicelliens, angineux, mononucléosés, séropo et hépatiteux pouvaient continuer de fréquenter café, stades, restaurants et boites de nuits avec un « passe sanitaire ».

La police fut dispensée de passe et de vaccination, les flics étant naturellement immunisés et ayant le droit de contaminer impunément. Comme les élus, car naturellement, puissants et parlementaires furent également exemptés.

Et puis on constata que le pays le plus piqué présentait un phénomène inattendu : les double piqués commencèrent à être les plus nombreux à rejoindre l’hôpital, à tel point qu’on  se demanda si le remède ne devenait pas pire que le mal.

Le géant Psi recommanda alors d’ingurgiter encore plus de potion, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?

Dérapages

Certains émirent des doutes, se souvenant de la définition de la folie selon Einstein : « faire la même chose encore et encore et attendre des résultats différents. ».

D’autant que pour contrôler l’épidémie on contrôla d’abord les populations, fustigeant les réfractaires, ces pelés, ces galeux d’où venait tout le mal, qu’il fallait priver de leurs droits et jusque l’accès aux hôpitaux.

Pour finir, après bien des épisodes, on en vint à réaliser que c’était la plus grosse escroquerie qu’on ait connue à l’échelle de la planète depuis la préhistoire.

Moralité

Bien sûr, l’ensemble des responsables se serrèrent les coudes sur l’air de « responsables mais pas coupables » et on oublia leurs tombereaux de mensonges et de malversations. Nul ne finit en prison à part quelques récalcitrants à la piquouse.

Voilà, La prochaine fois, je vous conterais une autre belle histoire, celle du développement durable.

______________________________________________

Notes

https://planetes360.fr/dr-david-martin-ce-nest-pas-un-vaccin/

https://wonder.cdc.gov/vaers.html

Cliquez sur « I agree »en bas de page. Dans le tableau qui apparait, cliquez l’onglet « request form » et sélectionnez « sérious » et au dessous, à « and by » choisir « event category ». Enfin, cliquez sur « send » à droite.

Si vous êtes arrivé là, vous avez un tableau comptant les accidents post vaccination. Etrangement, le chiffre de 10.000 morts ne varie pratiquement plus depuis juin.

Protecteur des formes graves ? Pas pour le  « Jerusalem Post » du 12 aout :

On Wednesday morning, the Health Ministry reported 694 people were being treated in Israeli hospitals for the virus, among them 400 in serious condition, with 64% of those patients defined as serious cases being fully vaccinated, compared with 32% who were not.

.sources : lire impérativement :

https://martine888sherlokk.medium.com/bombshell-les-pays-qui-ach%C3%A8tent-le-vaccin-de-pfizer-sengagent-%C3%A0-enfreindre-la-loi-f9982f6e4ff9

Dernière heure: Mon profil Facebook a été modifié par FB et mes derniers articles purement et simplement censurés. CQFD.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.